En 2016, l’Anah a contribué à la rénovation énergétique de 70 000 logements

Durant l’année 2016, ce sont près de 70 000 logements qui ont pu être rénovés grâce aux financements de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat). Cependant, ce chiffre est en dessous des objectifs qui avaient été fixés; tout comme le nombre global de logements rénovés avec l’aide de l’Anah.

Mardi 31 janvier 2017, l’Anah a publié ces chiffres dans un rapport. Le chiffre des rénovations énergétiques de logement a donc connu une baisse si on le compare avec celui de 2015. En 2016, 69 769 logements ont été rénovés, contre 77 000 en 2015, ce qui constitue une baisse de 9,4%. Durant l’année 2016, ce sont près de 582 millions d’euros qui ont ainsi pu être versés par l’Anah, dont 80 millions d’euros en provenance du FART, qui est la prime d’Etat qui vient en complément du financement de l’Anah lorsque les travaux de rénovation permettent un gain énergétique d’au moins 25%. L’agence n’a par conséquent pas pu consommer toute son enveloppe budgétaire, portée à 750 millions. Cela pour plusieurs raisons d’après Blanche Guillemot, la directrice générale de l’Anah, pour qui « beaucoup de collectivités locales ont vu leur périmètre modifié en 2016, ce qui a pu susciter des interrogations quant à la pérennité de leur champ d’intervention et les rendre attentistes« . Elle précise par ailleurs que l’implication des collectivités territoriales est décisive dans la mesure où elles sont chargées de transmettre les dossiers et cofinancer ces aides aux propriétaires « très modestes » à partir de 18 825 euros. L’Anah a financé en moyenne 9 638 euros par logement, laissant un « reste à charge important pour les personnes concernées ayant de faibles ressources« . Il apparaît donc nécessaire qu’il y ait une meilleur information des particuliers sur les aides possibles octroyées par les plateformes qui ont été créées par la loi sur la transition énergétique.

En revanche, en 2017, l’Anah se donne un objectif bien plus ambitieux : rénover 127 000 logements. Depuis l’année 2013, le programe « Habiter Mieux » a permis de financer près de 200 000 logements en vue « d’aider les ménages à sortir durablement de la précarité énergétique« . A l’heure actuelle, l’Anah dipose d’un budget annuel de 823,1 millions d’euros, auxquels s’ajoutent 180 millions d’euros du FART. Enfin, le programme « Habiter Mieux » sera désormais ouvert aux copropriétés dégradées et allouera une aide spécifique aux syndicats de copropriétaires.