rénovation énergétique 2016

La rénovation énergétique en 2016 : de nouveaux dispositifs et des mesures

Pour cette année 2016, de nouveaux dispositifs sont reconduits ou aménagés et plusieurs mesures sont mises en place par l’Etat en vue de faciliter les projets de rénovation énergétique. Des moyens supplémentaires ont donc été mis en œuvre afin de financer les travaux de rénovation énergétique.

Ainsi, l’éco-PTZ (Eco-prêt à taux zéro) s’est vu prolongé pour trois années supplémentaires. Le montant de ce prêt peut désormais atteindre jusqu’à 30 000 euros pour les ménages qui prévoient de faire réaliser des travaux d’éco-rénovation par des professionnels RGE. L’accès à l’éco-PTZ a également été rendu plus facile d’accès avec la possibilité d’en faire la demande avant l’établissement du devis de rénovation. Le délai de présentation des justificatifs a lui été prolongé jusqu’à trois ans après la demande de crédit éco-PTZ. Les ménages les plus modestes peuvent également profiter du programme Habiter Mieux, obtenir une aide plafonnée à 2000 euros, et souscrire un crédit immobilier sous forme de micro-crédit auprès de l’Anah, qui s’est fixé un objectif de rénovation de 50 000 habitations. Le CITE (Crédit d’impôt transition énergétique) est quant à lui aussi prolongé d’un an et son taux reste inchangé à 30%, avec une aide plafonnée à 8000 euros pour une personne.

Ces différentes dispositions de facilitation répondent ainsi à l’enjeu de la rénovation énergétique, dont l’objectif est d’atteindre la réduction de la consommation d’énergie, d’améliorer le confort de vie dans les habitations et d’assurer la pérennité de la valeur du bien sur le marché ainsi que la réduction des émissions de gaz à effet de serre.04