Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE)

Le Crédit d’Impôt Transition Énergétique (CITE) permet aux ménages de déduire une partie du montant de travaux d’économies d’énergie de ses impôts sur le revenu. Il est destinée aux locataires, propriétaires ou occupants à titre gratuit de leur habitation principale.

Le CITE correspond à 30% du montant des travaux de rénovation énergétique réalisés dans un logement (hors acquisition des matériaux d’isolation thermique des parois vitrées ainsi que de chaudières fioul à très haute performance ).

Le logement doit remplir les 2 conditions :

  • Le logement doit être l’habitation principale du demandeur
  • Le logement doit être achevé depuis plus de 2 ans.

Pour bénéficier de ce crédit d’impôt, le demandeur doit respecter les conditions suivantes :

  • Les types de travaux et leurs exigences techniques sont éligibles au CITE
  • Les dépenses sont facturées par l’entreprise qui procède à la fourniture et à l’installation des équipements, des matériaux ou des appareils
  • Une visite du logement préalable à l’établissement du devis afférent à ces mêmes travaux doit être réalisée. Au cours de cette visite, l’entreprise qui effectue l’installation, doit valider son adéquation au logement.

Il existe un plafond au-delà duquel le montant des travaux ne sera plus éligible. Il varie en fonction de l’état civil :

  • 8 000 € pour une personne célibataire, veuve ou divorcée
  • 16 000 € pour un couple marié ou pacsé soumis à une imposition commune
  • 400 € de majoration par personne à charge (enfant ou adulte). La somme est divisée par deux lorsqu’il s’agit d’un enfant à charge égale de chacun des parents d’un couple divorcé