territoire a economie positive

L’Etat accorde son soutien à quatre cents territoires à énergie positive

La ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a annoncé mercredi 6 avril que le nombre de territoires à énergie positive pour la croissance verte (TEPCV) s’élevait à 400. Ils bénéficieront chacun d’une aide de 500 000 euros en vue de leur permettre de se développer.

Ainsi, « aujourd’hui 400 territoires sont labellisés et bénéficient du soutien du fonds de financement de la transition énergétique à hauteur de 500 millions d’euros, pour plus de 850 millions d’euros de travaux générés au total » selon Ségolène Royal, qui a annoncé début mars une rallonge budgétaire de 250 millions d’euros. Ces TEPCV doivent être des « territoires d’excellence de la transition énergétique et écologique » et doivent donner la priorité à six types d’actions : la réduction de la consommation d’énergie ; la diminution des pollutions et le développement des transports propres ; le développement des énergies renouvelables (EnR), la préservation de la biodiversité ; la réduction des déchets et l’éducation à l’environnement. De plus, il s’agit également pour ces territoires d’intégrer les mesures comme le « zéro-pesticide », la suppression des sacs plastiques, les actions en faveur de la biodiversité ou bien les coins nature dans les écoles. Selon la ministre de l’Environnement, « grâce aux travaux engagés pour la rénovation énergétique, 180 000 tonnes de CO2 ont pu être évitées annuellement, soit l’équivalent de la consommation annuelle de 70000 voitures ».

Sur 528 candidatures, 212 territoires ont été sélectionnés en février 2015 dans le cadre d’un appel à projets lancé par le ministère. En fin de compte, ce sont 260 TEPCV, 153 territoires « zéro déchet, zéro gaspillage » et 25 villes « respirables en cinq ans » qui ont été soutenus en 2015.