rénovation énergétique

L’UE veut généraliser en masse les travaux de rénovation énergétique

En s’appuyant sur l’exemple hollandais, l’Union Européenne souhaiterait appliquer en France, au Luxembourg et au Royaume-Uni, une méthode de rénovation énergétique de masse. Ce projet s’appelle le projet « Transition Zéro ».

Derrière ce projet « Transition Zéro » se cachent deux objectifs : augmenter le nombre d’opérations de rénovation énergétique ainsi que d’atteindre un niveau zéro énergie pour les bâtiments qui sont rénovés. Ainsi, il s’agit pour la France d’entreprendre des travaux de rénovation énergétique de masse. Ces travaux devront concerner 5000 logements dans les trois ans; et si l’on veut engager un tel processus, tous les intérêts des différents acteurs de la rénovation énergétique devront être pris en compte. De plus, le projet de rénovation de masse de l’UE a également pour objectif d’arriver à des logements dits « zéro énergie ». C’est à dire que les bâtiments qui seront rénovés devront être incapables de consommer plus d’énergie qu’ils n’en produisent grâce à une efficacité énergétique améliorée et des énergies renouvelables produites localement.

 01Afin de mettre en pratique ces travaux de rénovation énergétique, plusieurs pistes sont envisagées. Parmi celles-ci, on trouve notamment l’idée de la « pré-industrialisation des rénovations », pour rendre les rénovations plus accessibles et de bonne qualité. Grâce à la préfabrication, les travaux pourront être réalisés plus rapidement. Enfin l’Union Européenne prévoit une subvention de 5,40 M€ répartie entre les participants au projet pour les trois pays concernés, ainsi que de mesurer les performances obtenues par le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB). Il s’agit d’une garantie de fiabilité pour les différents acteurs.